Ca s’est passé cette semaine !

Semaine du 22 au 1er mars

Semaine du 22 au 1er mars

Mardi - Vernissage Tanger Accueil

Noam Nocry nous a ouvert les portes de Dar El Kasbah pour le premier vernissage de Tanger Accueil. Un événement qui a permis à nos adhérents d’exposer quelques œuvres et de mettre en lumière leurs talents artistiques : bravo à Dominique Asselin, Myriem Bennani, Gérard Bert, Marc Costa, Saoussan Melehi, Laurence Sakwinski, Ibtissam Senhaji, Benoit Pelzer et son équipe des Black Painters !

Dominique Asselin

"Je ne suis qu’une "amateure", mais je prends beaucoup de plaisir à peindre et essayer de reproduire des scènes et des paysages que j’ai photographiés ou qui m’ont interpellée dans une revue ou un livre ; je suis plus attirée par des sujets qui racontent une histoire que des natures mortes par exemple".

Meriem Bennani (à gauche)

"Passionnée de peinture depuis toujours, autodidacte, je suis sensible à la lumière, à la couleur que Tanger dégage. Elle est ma source d’inspiration et mon point de départ pour l’élaboration de mes tableaux. Mon but est de rendre compte de la délicatesse et de la variété des ambiances lumineuses que je perçois. La professeure Laila El Bat (membres de TA) m’a épaulée par ses nombreux conseils avisés."

Gérard Bert (à droite)

Marc Costa

Natif de Meknès, il a vécu près de quarante en Nouvelle Calédonie, Pacifique Sud, avant de s’installer à Tanger en 2008. Amoureux du « Beau », que ce soit en littérature, en musique ou en peinture, son enfance est quotidiennement sollicitée par ces arts majeurs, principalement par le piano vers lequel ses parents l’orientent. Plus tard, se souvenant des leçons reçues, il se met à peindre pour son plaisir. Il a exposé à Nouméa dans diverses galeries et a fait l’objet d’une rétrospective organisée par cette ville en 2007. Parmi 140 œuvres faisant partie de la collection d’art contemporain de cette ville, 33 œuvres dont "un dimanche après-midi à Moindou" réalisée par Marc, ont été sélectionnées et exposées.

Francisca Garcia Rivas

Réalisations en papier mâché.

Saoussan Melehi

Artiste peintre née à Asilah, lauréate de l’Institut national des Beaux-arts de Tétouan, Présidente de l’Association de la Culture et de l’Art pour Développement Humain (ACADH), Saoussan est une artiste pluridisciplinaire qui travaille avec plusieurs médiums : peinture, installation, sculpture…Sa démarche appartient à la mouvance d’art abstrait et contemporain. Saoussan Melehi est connue par ses œuvres philosophiques abstraites qui reflètent sa sensibilité et son esprit de créativité.

Laurence Sakwinski

"Depuis mon enfance, je suis passionnée par la peinture et le monde artistique en général. J’ai commencé en autodidacte, ensuite, cours de peinture et de sculpture en école d’art, cours d’histoire de l’art Louvre, membre de l’association Louvre Lens, participation à diverses performances, collaboration à l’élaboration de l’exposition photographique de Georges Rousse. A Tanger, cours de peinture avec Leila. El Bat".

Ibtissam Senhaji
Benoit Pelzer

"Je ne me considère pas comme un artiste, mais plutôt comme un accompagnant ou un animateur d’art Parfois, je m’improvise artiste et mes réalisations ne sont pas à vendre. J’ai beaucoup travaillé dans ce domaine, responsable de deux galeries d’art, directeur d’un centre culturel où l’art avait une place très importante, création d’un groupe de sculpteurs au Sénégal, aide à un groupe d’artistes "mythiques" à Haïti (Fête des 40 ans du groupe Saint-Soleil), création du groupe Black-Painters à Tanger. Formation artistique : Académie des beaux-arts en cours du soir".

Les Black Painters, dont Benoit est le mentor.

Les visiteurs se sont régalés avec les tapas de Noam, offerts par Tanger Accueil.

Mercredi - Randonnée autour du barrage de Oued R’Mel

Les marcheurs ont parcouru 11 km dans les senteurs de genêts en fleurs, grimpé quelques côtes afin d’admirer des vues superbes sur la mer ou la montagne et au retour, Ils ont longé le lac du barrage où Benoît leur a montré d’innombrables tortues d’eau.

Visite d’Asilah

Départ de la tour El Kamra.
Visite du centre culturel qui abrite une belle collection de tableaux. et un assemblage textile réalisé par des femmes.
Balade dans la médina où l’on peut admirer les murs peints lors du dernier Moussem.
Le groupe pose sur la jetée nouvellement restaurée. et admire la vue sur les remparts.
Le Palais Raissouni.
Construit en 1909 par un pirate prospère nommé Pasha Raissouni, le Palais Raïssouni est considéré comme la plus belle œuvre architecturale d’Asilah et un chef d’œuvre de l’architecture arabo-andalouse. Raïssouni voulait construire un lieu de résidence digne de son titre et de son pouvoir. Il a fait venir les zelliges, qui ornent toujours l’entrée du palais, de Séville et le marbre, d’Italie. Pourtant il ne restera que quelques années dans la demeure. En 1913, il commence « le djihad au nord du royaume » pour combattre l’occupant espagnol et quitte donc son palais. Les Espagnols s’emparent ensuite de l’habitation pendant plusieurs années avant que le gouvernement marocain ne la récupère bien plus tard.

Attenant au Borj Sidi Maïmoun et aux anciens remparts portugais et donnant sur l’océan Atlantique, le bâtiment, restauré et aménagé en 1998, abrite les ateliers de peinture et de gravure organisés, annuellement, dans le cadre du Moussem culturel international d’Asilah. Ce monument historique de grande valeur n’est ouvert au public que pendant cet événement culturel et artistique.

On pourra y admirer la grande cour destinée aux grandes réceptions dont le sol est en marbre et les murs sont pavés de zelliges. L’ensemble est rehaussé par la beauté des sculptures au plafond. Le Palais Raïssouni est composé de deux étages comportant des beaux balcons et fenêtres en fer forgé donnant sur la cour d’honneur . Il comporte des dizaines de chambres servant de résidence pour les artistes et invités du Moussem d’Asilah.

Nous avons la chance de pouvoir visiter l’atelier des artistes qui sont hébergés en résidence dans le Palais.

Ensuite direction Berbari ! Les cigognes sont au rendez-vous...
Nous nous régalons d’un agneau de sept heures aux petits légumes.
Les enfants ne sont pas en reste.

Événements

Activités Événements