Visite de la médina de Tétouan et déjeuner dans une maison tétouanaise

Mardi 23 novembre 2021 de 08h30 à 17h00 sur inscription

Cette visite se fera sous la direction du Docteur Benaboud, vice-président de l’association Tetaou Asmir.
La visite sera suivie d’un déjeuner à vos frais dans une maison tétouanaise : 120 Dh.

La Médina de Tétouan

La Médina de Tétouan est l’ancienne ville islamique de Tétouan, au Maroc. Très caractéristiques et traditionnelles, les maisons de la medina sont presque toutes blanches et basses. Dans toute la médina, on trouve des artisans tels que des tisserands, des bijoutiers et des fourreurs. Il existe également de nombreux vendeurs de rue qui vendent des tapis aux touristes.

Tétouan a été une ville de grande importance à l’époque islamique, puisqu’elle a servi de point de contact principal entre le Maroc et l’Andalousie. Après la Reconquista, la ville a été reconstruite par les réfugiés musulmans andalous qui avaient été expulsés par le décret de Philippe III d’Espagne. On peut en juger par son architecture, qui révèle l’influence andalouse. Bien qu’elle soit une des plus petites medinas du Maroc, cellle de Tétouan est la plus complète, et elle est pratiquement intacte d’influences extérieures.

Le principal élément de la Médina est constitué par les remparts datant de la fin du xve siècle qui entourent la ville. Ces remparts laissent le passage à travers 7 entrées . À l’intérieur de la ville, les ruelles sont pittoresques et grouillantes de monde.

Les maisons de la Médina sont généralement très bien conservées par les descendants des propriétaires. Les maisons obéissent à deux styles architecturaux différents :

  • Celles du xviie siècle comportent un patio avec des piliers et des colonnes (8 ou 12) supportant des arcades. La décoration est généralement austère.
  • Celles du xixe siècle utilisent les traverses de fer qui supportent l’étage.
    Les maisons peuvent comporter ou non un jardin (Riad). La décoration est riche, utilisant les mosaïques de Fès, le bois peint, etc.

Ces maisons, ainsi que les bâtiments publics, ont longtemps été desservis en eau potable à travers un réseau de canalisations depuis les sources de la ville. Ce réseau, appelé Skundu (déformation de l’espagnol segundo), a été développé par Ali Al Mandari en personne, qui a construit la ville le long d’une ligne de sources prenant naissance au pied du Jbel Dersa. Ce réseau alimentait toutes les maisons ainsi que les fontaines publiques, les mosquées, les hammams, etc. grâce à la topographie en pente de la ville. Bien que très détérioré par les canalisations modernes, certaines maisons gardent encore des fontaines de cette eau limpide.
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dina_de_T%C3%A9touan

L'adresse précise de ce rendez-vous n'est accessible qu'aux membres de l'association.